Depuis 2019, la Métropole de Lyon fait partie du Global Destination Sustainability Index (GDS), un programme d’amélioration des performances visant à rendre l’industrie du tourisme d’affaires et des évènements plus durable. Avec une note de 55%, Lyon se classe première des villes françaises inscrites et montre une nouvelle fois son engagement pour un tourisme responsable, un an après l’obtention du titre de « Capitale Européenne du Smart tourisme » décerné par l’Union Européenne.

Lyon affirme sa stratégie de tourisme durable

Il y a un an, Lyon était élue Capitale Européenne du Smart Tourisme 2019 par l’Union Européenne. Au- delà de la reconnaissance des innovations réalisées en matière de tourisme durable, ce titre a permis de sensibiliser davantage les partenaires locaux sur le sujet et d’aller encore plus loin dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

C’est pourquoi, dès 2019, Lyon a intégré le « Global Destination Sustainability Index » (GDS) : un signal fort engageant collectivement ONLYLYON Tourisme et Congrès et les professionnels du tourisme d’affaires à toujours améliorer leurs performances en termes de développement durable. En effet, le GDS permet d’établir un état des lieux du territoire qui repose sur l’engagement et l’action des collectivités et des prestataires du tourisme (DMO, hôteliers, traiteurs, restaurants, agences évènementielles, PCOs, etc.).

Dès son entrée dans le GDS, Lyon se hisse directement en première position des villes françaises avec une note de 55% devant Bordeaux (54%) et Nantes (49%). Ce résultat très encourageant s’explique notamment par l’obtention de la norme ISO 20121 par le Centre de Congrès et Eurexpo fin 2019 ainsi que par le label ACA 3+ (Airport Carbon Accreditation) de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry qui ont été des facteurs prépondérants, s’agissant d’opérateurs de poids du secteur.

Qu’est-ce que le GDS ?

Le GDS est un programme d’amélioration des performances visant à rendre l’industrie du tourisme d’affaires et d’évènements plus durable. Pour ce faire, le GDS aide les destinations à développer des stratégies et des pratiques efficaces en faveur des objectifs de développement durable de son Index. Cette démarche contribue globalement à la qualité de vie sur les territoires et enrichit naturellement la qualité d’accueil et de découverte des visiteurs.

Lancé en 2016, le GDS répertorie aujourd’hui 54 villes dans le monde entier dont 3 françaises : Lyon, Bordeaux et Nantes.

Les critères de référencement

L’entrée au GDS implique de mettre en place des stratégies et des actions correctives axées sur le développement social, économique et environnemental des évènements et de l’industrie touristique car le tourisme d’affaires attire un grand nombre de participants sur un court laps de temps. Chacune de ces catégories comprend plusieurs critères sur lesquelles se base le GDS pour mettre au point son classement mondial des destinations :

  • L’environnement : qualité de l’air, gaz à effets de serre, transport etc.
  • Le social : accessibilité, inégalités, éthique, index de corruption etc.
  • Les prestataires de la destination : écolabels, normes ISO 20121 etc.
  • La certification de la destination et les stratégies déployées vis-à-vis du développement durable et de l’accompagnement du client à organiser des évènements durables.

Site web du Global Destination Sustainability Index :
https://www.gds-index.com/destinations/explore/index/2019